Une femme lapidée par des talibans au Pakistan

| September 22, 2010 | Comments (6)

Lapidation d'une femme

La lapidation dans la Charia

Extrait du livre : Woujoub Tatbiq Al-Houdoud Ash-Shar’iya (L’obligation de mettre en application les sanctions conformes à la Charia). Par: Cheikh Abdur-Rahman Abdul-Khaleq. Des modifications ont été apportées au texte d’origine.

La lapidation dans le Coran

Allah, Gloire à Lui, dit :

” Celles de vos femmes qui forniquent, faites témoigner à leur encontre quatre d’entre vous. S’ils témoignent, alors confinez ces femmes dans vos maisons jusqu’à ce que la mort les rappelle ou qu’Allah décrète un autre ordre à leur égard. “ (4:15)

D’après ce Verset, Allah ordonne d’enfermer les fornicatrices dans leurs maisons jusqu’à la mort ou jusqu’à ce qu’Allah décrète un nouvel ordre abrogeant ce Verset. Cet ordre est révélé ultérieurement au Messager d’Allah sous forme d’un Verset Coranique et d’une parole prophétique. Allah, Gloire à Lui, dit :

” La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. “ (24:2)

Le Messager d’Allah (bénédiction et paix sur lui) dit : “Prenez (ce que je vous dis) ! Prenez (ce que je vous dis) ! Allah a décrété un nouvel ordre à leur égard: la vierge par la vierge: 100 coups de fouet et un an d’exil, et la mariée par la mariée : 100 coups de fouet et lapidation” (rapporté par Muslim, At-tirmidhi, Ibn Majah et Abi Daoud).

Par conséquent, l’ordre d’emprisonner les fornicatrices, décrété dans la Sourate 4 (les femmes), est abrogé par à la fois l’ordre de fouetter, décrété dans la Sourate 24 (la lumière), et le Hadith du prophète. Ibn Abbass (qu’Allah lui offre Son Agrément) dit : (Le jugement était ainsi (emprisonnement) jusqu’à ce qu’Allah a fait descendre la Sourate Annour (La lumière) où Allah a abrogé (l’ancien jugement) et l’a remplacé par les coups de fouet ou la lapidation”. Donc la lapidation est indiquée dans le Coran par le “nouvel ordre” révélé au Messager d’Allah qui doit l’exposer : ” (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent. “ (16:44)

Abou Houraira et Zayd Ben Khaled al-Johami ont rapporté qu’un homme est venu demander au Messager d’Allah (bénédiction et paix sur lui) : “Je te demande, par Allah, de juger entre nous selon le Livre d’Allah. Son adversaire s’est mis debout – et il était plus fort en matière de jurisprudence que le premier – et a dit : “Oui ô messager d’Allah ! Juge-nous selon le Livre d’Allah et permets-moi de commencer” Le prophète lui a demandé alors de parler. Il a dit : “mon enfant était domestique chez cette personne et il a forniqué avec sa femme. Pour le dédommager, je lui ai proposé 100 ovins et un domestique. Mais je me suis renseigné auprès des érudits qui voient que mon fils mérite 100 coups de fouet et un an d’exil et que la femme de cette personne mérite la lapidation”. Le prophète a dit : “Par Celui qui détient mon âme, je vais juger entre vous selon le Livre d’Allah : tes 100 ovins et ton domestique sont rejetés et ton fils aura 100 coups de fouet et un an d’exil. Ô Aniss ! Vas interroger la femme de cette personne, si elle avoue, alors lapide-la” La femme a avoué et est lapidée (rapporté par les imams Bukhari et Muslim : Allo’lo’ wal Marjane, 423-424). C’est un récit authentique qui met en évidence le jugement du Coran au sujet de la fornication. Notez bien la parole du prophète : “Par Celui qui détient mon âme, je vais juger entre vous selon le Livre d’Allah.” Le Livre d’Allah n’est autre que le Coran révélé au Muhammad (bénédiction et paix sur lui).

Omar Ben al-Khattab (qu’Allah lui offre Son Agrément) était un jour sur le prêchoir et a prononcé un long discours : “Allah a envoyé Muhammad (bénédiction et paix sur lui) par la vérité et a fait descendre sur lui le Livre et parmi ce qu’Allah a fait descendre, le Verset sur la lapidation. Nous l’avons récité et nous l’avons bien compris et assimilé. Le Messager d’Allah a lapidé et nous avons lapidé après lui. Je crains que si le temps passe, certains diraient : “Par Allah, nous ne trouvons pas le Verset sur la lapidation dans le Livre d’Allah.” Ils vont ainsi s’égarer pour avoir délaissé une obligation révélée par Allah. La lapidation est, dans le Livre d’Allah, la sanction légale infligée à la personne mariée qui fornique, qu’elle soit un homme ou une femme, à condition d’avoir une preuve évidente, une grossesse ou un aveu” (rapporté par les imams Bukhari et Muslim). Ce discours a été prononcé devant tous les compagnons du prophète et personne n’a fait objection. De plus, il met en évidence que le Verset de lapidation faisait partie du Coran et que le texte a été abrogé mais la sentence est restée valable, à l’exemple du Verset concernant l’allaitement. Notons que l’abrogation dans le Coran a 3 formes : 1) l’abrogation du texte en gardant la sentence comme c’est le cas ici avec la lapidation. 2) l’abrogation de la sentence en gardant le texte comme certains Versets sur le vin, le combat, le testament,…etc. 3) l’abrogation du texte et de la sentence. Allah, l’Exalté, dit : ” Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est Omnipotent ? “ (2:106)

Une autre évidence sur la lapidation en tant que sanction coranique, est le Verset suivant :

” Mais comment te demanderaient-ils d’être leur juge quand ils ont avec eux la Thora dans laquelle se trouve le jugement d’Allah ? Et puis, après cela, ils rejettent ton jugement. Ces gens-là ne sont nullement les croyants. “ (5:43)

Ce Verset est révélé pour une raison connue et rapportée par les Imams Bukhari et Muslim. En effet, Ibn Omar a rapporté que les juifs sont venus demander le jugement du prophète sur un homme et une femme juifs qui ont commis la fornication. Le Messager d’Allah a dit : “Que trouvez-vous dans la Thora au sujet de la fornication ?” Ils répondirent : “Nous leur dénonçons et nous leur fouettons.” Mais Abd’Allah Ben Salam a dit : “Vous mentez mais c’est plutôt la lapidation” Ils ont alors apporté la Thora et l’ont exposé puis un d’entre eux a montré de doigt le Verset sur la lapidation. Ils ont ensuite dit : “Il dit la vérité, ô Muhammad ! C’est la lapidation” Le Messager d’Allah a alors ordonné de lapider l’homme et la femme. Abd’Allah dit : “J’ai vu l’homme se rapprocher de la femme voulant la protéger contre les pierres.” C’est une preuve évidente que la lapidation est décrétée par Allah aussi bien dans le Coran que dans la Thora. Allah, l’Exalté, a dit au sujet de ces juifs : ” Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites. S’ils viennent à toi, sois juge entre eux ou détourne-toi d’eux. Et si tu te détournes d’eux, jamais ils ne pourront te faire aucun mal. Et si tu juges, alors juge entre eux en équité. Car Allah aime ceux qui jugent équitablement. “ (5:42). Celui qui rejette cette réalité mérite le châtiment d’Allah : ” Et quiconque fait scission d’avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s’est détourné, et le brûlerons dans l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! ” (4:115)

La lapidation dans la Sunnah

La tradition du prophète (bénédiction et paix sur lui) rapporte plusieurs récits ordonnant de lapider la personne mariée qui commet une fornication :

Hadith 1:

Abou Houraira et Jaber ont rapporté qu’un homme est venu dire au Messager d’Allah qui était à la Mosquée : “Ô Messager d’Allah ! J’ai forniqué” Le Messager d’Allah s’est détourné et ne lui a pas prêté attention. L’homme a alors répété 4 fois ce qu’il a dit. Le prophète a alors demandé : “Es-tu fou ?” “Non” répondit-il. “Es-tu marié ?” “Oui” répondit-il. Le prophète a ordonné les compagnons de le lapider. Jaber dit : “J’étais parmi ceux qui l’ont lapidé dans la grande salle de prière prévue pour les fêtes, à l’extérieur de la ville. Quand les pierres sont lancées contre lui, il s’est enfuit, mais nous l’avons attrapé à Horra et nous l’avons lapidé ” (rapporté par les imams Bukhari et Muslim). Ce Hadith constitue une preuve que celui qui avoue avoir forniqué doit témoigner 4 fois contre lui-même et doit être lapidé s’il est marié.

Hadith 2

Abd’Allah Ben Burydah a rapporté de la part de son père qu’une femme (al-Gamidya) a dit au prophète : “ô Messager d’Allah ! J’ai forniqué, purifie-moi.” Mais le prophète l’a renvoyée. Le lendemain, elle lui a dit “Ô Messager d’Allah ! Pourquoi tu me renvoies ?! Me renvoies-tu comme t’as renvoyé Maëz ! Par Allah, je suis enceinte ” Il lui répondit : “Non, vas-t’en et reviens quand tu auras accouché.” Quand elle a donné naissance à son garçon, elle le lui a apporté dans une étoffe et elle a dit : “Le voilà, je l’ai mis au monde” “Vas l’allaiter et reviens après sevrage” répondit le prophète. Quand elle l’a sevré, elle lui a apporté le gamin portant un morceau de pain à la main et a dit : “Le voilà, ô Messager d’Allah ! Je l’ai sevré et il s’est bien nourri.” Le prophète (bénédiction et paix sur lui) a confié le gamin à un homme et a ordonné de creuser un trou de profondeur suffisante pour couvrir son corps jusqu’à la poitrine, puis il a ordonné de la lapider. Quand Khaled Ben al-Walid est passé, il a lancé une pierre qui a touché la tête de la femme dont le sang s’est projeté contre le visage de Khaled, il a alors commencé à l’insulter. Le Messager d’Allah (bénédiction et paix sur lui) l’a entendu et a dit : “Doucement ô Khaled ! Par Celui qui détient le sort de mon âme, elle s’est repentie et son repentir est tellement bien que si quelqu’un commet le Mukss (la taxe sur le passage des marchandises, l’intérêt usuraire,…) et s’est repenti, Allah l’aurait pardonné. Le prophète a ordonné ensuite qu’elle soit enterrée puis il a fait la prière des funérailles (rapporté par l’imam Muslim). Ce Hadith fournit une preuve évidente que la lapidation est la sanction légale pour une fornication commise par un(e) marié(e) et que la femme enceinte ne doit être sanctionnée qu’après avoir accouché, allaité puis sevré son enfant. De plus, le détournement illégal de l’argent public sous forme des taxes d’affranchissement ou d’intérêt usuraire est encore plus grave que la fornication. Il est aussi interdit d’insulter la personne sanctionnée et que les sanctions légales expient le péché.

Hadith 3

Un jour Ibn Abbass a évoqué chez le prophète l’appel mutuel du malheur (entre les mariés qui s’accusent d’adultère). Assem Ben Adiy a dit une chose à ce sujet puis il est parti. Un homme du peuple d’Assem est venu ensuite se plaindre du fait qu’il a trouvé avec sa femme un homme. Assem l’a emmené alors chez le prophète pour lui raconter l’histoire. Cet homme était pâle et mince et l’homme qu’il a vu avec sa femme était bien bâti. Le prophète a dit alors : “Ô Allah ! Eclaire-nous (la situation)” La femme est tombée enceinte et a donné naissance à un enfant qui ressemble à l’homme décrit par son mari. Le prophète a alors laissé les deux mariés appeler le malheur l’un sur l’autre. Un homme a dit à Ibn Abbass: est-ce cette femme est celle mentionnée par le prophète quand il a dit : “Si je dois lapider quelqu’un sans preuve, je lapiderai celle-ci ?” Ibn Abbass répondit : “Non, c’était une femme qui montrait la perversion au temps d’Islam” (rapporté par les imams Bukhari et Muslim). Donc, la femme qui apparaît perverse par sa tenue, son comportement ou son état ne doit pas être lapidée qu’en présence des preuves évidentes: soit le témoignage de quatre hommes qui ont vu l’acte soit l’aveu et le témoignage contre soi-même quatre fois. Il n’est pas permis de lapider en se basant sur des doutes ou des indications indirectes. Ainsi, la juste accusation de l’homme contre sa femme même s’il témoigne quatre fois qu’il l’a vue avec un homme, et la mise au monde d’un garçon qui ne ressemble pas au mari, ne constituent pas une preuve valable pour rendre un jugement de lapidation.

Trouvé sur un site musulman,le lien pour l’article ici

Vous aimerez aussi:

Tags: , , , ,

Category: Islam, Vidéos

About avraidire: View author profile.

Comments (6)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Aouled ali Mohamed says:

    La loi de la lapidation est une loi qui vise à punir la femme mariée qui tombe dans l’adultère avec un autre homme, donc une sorte de trahison et je crois qu’une femme qui commet un péché comme celui de trahir son mari et de coucher avec un autre alors qu’elle a des enfants et tout quand méme elle mérite plus que ça. En plus le fait de punir une femme qui a tombé dans l’adultère alors qu’elle es mariée c’est un message pour les autres femmes comme ça elle vont avoir peur de tomber dans le méme péché.

  2. Taha says:

    La lapidation ne concerne pas seulement les femmes c est un châtiment réserver même au homme
    Dalleur elle ne concerne que l’homme est la femme marier. La tradition du prophète Mohamed rapporte plusieurs récits ordonnant de lapider la personne mariée qui commet une fornication .

    Hadith 1:

    Abou Houraira et Jaber ont rapporté qu’un homme est venu dire au Messager d’Allah qui était à la Mosquée : “Ô Messager d’Allah ! J’ai forniqué” Le Messager d’Allah s’est détourné et ne lui a pas prêté attention. L’homme a alors répété 4 fois ce qu’il a dit. Le prophète a alors demandé : “Es-tu fou ?” “Non” répondit-il. “Es-tu marié ?” “Oui” répondit-il. Le prophète a ordonné les compagnons de le lapider.

    Mais sachez qu’en Islam ont ne lapide pas sens témoins fiable et si le prophète Mohamed ne lapide pas c est non pas par pardons mais tout simplement qu’il applique scrupuleusement la loi de Dieu qui elle demande quatre témoins . (tout comme l’histoire de Jésus avec la femme adultère )

    Allah dit :24.13. “Que nont-ils amené quatre témoins pour appuyer leur accusation? Ne layant pas fait, ils ne sont au regard de Dieu que des menteurs !”

    Hadith 3

    Un jour Ibn Abbass a évoqué chez le prophète l’appel mutuel du malheur (entre les mariés qui s’accusent d’adultère). Assem Ben Adiy a dit une chose à ce sujet puis il est parti. Un homme du peuple d’Assem est venu ensuite se plaindre du fait qu’il a trouvé avec sa femme un homme. Assem l’a emmené alors chez le prophète pour lui raconter l’histoire. Cet homme était pâle et mince et l’homme qu’il a vu avec sa femme était bien bâti. Le prophète a dit alors : “Ô Allah ! Eclaire-nous (la situation)” La femme est tombée enceinte et a donné naissance à un enfant qui ressemble à l’homme décrit par son mari. Le prophète a alors laissé les deux mariés appeler le malheur l’un sur l’autre.

    En ce qui concerne les personne non marier le châtiment est tout autre .

    Allah dit (24:2):” La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. ”

    Il faut noter l’homme et la femme ne doivent pas être lapider ou fouetter qu’en présence des preuves évidentes:soit le témoignage de quatre hommes qui ont vu l’acte soit l’aveu et le témoignage contre soi-même quatre fois.

    Il n’est pas permis de lapider en se basant sur des doutes ou des indications indirectes. Ainsi, la juste accusation de l’homme contre sa femme même s’il témoigne quatre fois qu’il l’a vue avec un homme, et la mise au monde d’un garçon qui ne ressemble pas au mari, ne constituent pas une preuve valable pour rendre un jugement de lapidation.

    le prophète Mohamed a appliqué scrupuleusement la loi de Dieu tout comme Jésus Nazareth avec la femme adultère que je détaille rapidement :

    L’accomplissement de la loi de la part de Jésus de Nazareth cette homme plain de sagesse et flagrante mais hélas la majeur partie des Chrétiens n’arrivent même pas à l’apercevoir.

    Oh oui la sagesse de Jésus et flagrante dans l’histoire de la femme adultère (Jean 8 : 1 11)

    Alors que la loi demande à ce que ce soit lhomme et la femme surpris en adultère qui soient punis de mort, les pharisiens amenèrent seulement la femme à Jésus. A savoir que lon ne commet pas un adultère en seul .l’homme avait donc était laissé alors qu’ils amenèrent seulement la femme .

    Jésus pour les remettre en question va les ramener au prescrit de la loi « Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. » En effet il leur a fait comprendre qu’ils avaient transgressé la loi de Dieu car Jésus a voulue leur dire que celui de vous qui ne transgresse pas la loi jette le premier la première pierre.Car « Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3 : 4).

    En effet, pour une affaire qui mérite la mort, la loi prescrit que les témoins doivent être le premier à jeter la pierre. Jésus nayant pas été témoins de laffaire vue quil était à la montagne des oliviers il ne pouvait aucunement se permettre de commencer à lapider cette femme. La main du peuple ne pouvait se lever contre les condamnés à mort qu’après celle des témoins.

    Les scribes et les pharisiens comprirent que Jésus était un grand connaisseur de la loi. Allaient-ils donc violer la loi en punissant seulement la femme, eux qui avaient laissé partir lhomme ?
    « 9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. »

    Comme les témoins de l’adultère ne pouvaient condamner la femme, Jésus lui-même n’était pas en mesure de le faire, sinon, il aurait violé la loi de Moïse. Toutefois, il recommandera à cette femme de ne plus violer les prescrits divin.

    Voici comment jésus de Nazareth accomplie la loi des Prophète dalleur sachez que Jean Baptiste, et Jésus, dénoncèrent, la malhonnêteté, et la corruption qui régnaient à cette époque. Jean Baptiste, paya de sa vie, cet engagement.

  3. Jean says:

    La lecture du Coran comme pour tout livre sacré ne doit pas être effectué au 1er degré, c’est une insulte grave. L’homme ne doit pas juger l’homme, seulement Dieu le peut. L’homme doit seulement tenter de contenir l’homme. Les musulmans doivent respecter en premier lieu les principes des 10 commandements dont l’un est “Tu ne tueras point”. Ces concepts principiels sont la base de l’”humanité”. Seule la justice Divine peut s’exprimer. La charia est présente pour dissuader et éviter le pire. Contenir la violence mais pas la mettre en oeuvre. Il faut lire (iqrah) et non pas tomber dans l’obscuratisme de bas étage.

    La religion musulmanne est l’une des plus ouverte qu’il soit, cependant les musulmans doivent apprendre à LIRE et éviter le 1er degré. Dans le Coran cela est écrit noir sur blanc, qu’il faut savoir lire et comprendre et ne pas se subsituer au Divin…

    Mais bon laissons passer le moyen-age !

  4. Jean Coste45 says:

    Oui

    Même le célebre Omar n’a pas appliquer lapidation car lui savait LIRE !

    La modération est le maître mot, les manifestations de sang appelent le sang…Celui est loin du Salam et du Rahmane….

  5. Gloria 974 says:

    je hais la charia

  6. Gloria 974 says:

    je hais la charia de toute mon âme

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.