Ewolo et Ceara, footballeurs-évangélistes de Ligue 1

| December 7, 2010 | Comments (0)

Le Brestois Oscar Ewolo et le Parisien Marcos Ceara, qui se sont affrontés ce dimanche en Ligue 1, sont des prêcheurs évangélistes enflammés. Ils comptent des fidèles sur et hors du terrain.

Témoignage de Marco Ceara, joueur du Paris St Germain

Témoignage de Marco Ceará – Le Choix
envoyé par lasourcedevie.

Vous êtes sur le portable d’Oscar Ewolo, vous pouvez laisser un message. Sachez une chose: Jésus vous aime beaucoup. Que Dieu vous bénisse.” Le capitaine congolais du Stade Brestois, 32 ans, ne laisse jamais passer l’occasion de répandre la parole divine. Il partage sa foi prosélyte avec un de ses adversaires dimanche au Parc des Princes: Marcos Ceara, 30 ans, le défenseur du PSG. A sa sortie du Camp des Loges, lorsque le Brésilien stoppe son puissant 4×4 blanc pour signer des autographes, des chants religieux s’échappent de l’habitacle.

LA R É V É LATION
Ceara: En août 1998, à 18 ans, il pénètre dans une église baptiste évangélique de Santos. “J’ai été touché par l’amour inconditionnel de Jésus, j’ai décidé de donner ma vie au Seigneur.” Il est baptisé sur le champ, participe rapidement aux prêches. En 2006, il fonde une église à Porto Alegre.

Marco Ceara prêche l'évangile

Ewolo: Issu d’une famille chrétienne, il suit un ami à une cérémonie évangélique à Paris le 31 décembre 1998. Il a 20 ans, c’est le choc. “Une semaine plus tard, je prêchais dans le bus, au lycée.” Alors joueur à Amiens, il se forme aux enseignements bibliques à l’église de “l’épée victorieuse”.

Prédication d’Oscar Ewolo


LIEU DE CULTE
Ceara: L’église protestante évangélique de Chambourcy (78). Il prêche devant une quarantaine de fidèles chaque jeudi soir, voire le vendredi en cas de match, dans son propre pavillon, près de Saint-Germain-en-Laye.

Ewolo: L’église “Christ refuge pour Tous”, qu’il a fondée à Lorient, où il a joué jusqu’en 2009. Un local de 200 m², qui va bientôt doubler. Jusqu’à 80 fidèles s’y pressent pour suivre le pasteur, qui roule 135 km entre Brest et Lorient deux à trois fois par semaine.

C É R É MONIALS
Ceara: ses discours inspirés de la Bible, où il semble en transe, durent 40 minutes. Il les prononce en portugais, une fidèle les traduit. Puis son épouse Fernanda lance cinq à six gospels. “Il y a des Brésiliens, des Portugais, des Africains, des Français. Certains viennent par curiosité. Etre joueur du PSG, cela aide.” Il a aussi animé des baptêmes, dans une piscine gonflable installée dans son jardin. Il a offert une bible à Bertrand Delanoë. Et lancé un “Jésus vous aime” à Nicolas Sarkozy, le soir de la finale de la Coupe de France 2010.

Ewolo: Ses prêches enflammés peuvent atteindre une heure, encadrés par des gospels, des messages bibliques. Le dimanche, il anime des cérémonies de 2h30. Il organise du soutien scolaire, des distributions de repas chauds aux sans-abri, à l’église ou dans la rue. Une nuit, de retour d’un match avec Lorient, il a sillonné la ville pour apporter aux démunis les plateaux non consommés par ses coéquipiers. Il invite aussi les supporters dans la rue: “Parfois je ressens le besoin d’annoncer l’Evangile. Certaines personnes sont touchées, d’autres ne me calculent pas.”

VERSET PRÉFÉRÉ
Ceara: “Recommande ton sort à l’Éternel, mets en lui ta confiance, et il agira.” (Psaume, chapitre 37, verset 5).
Ewolo: “Cherchez le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données.” (Livre de Saint-Jean, Matthieu 65, verset 33).

COÉQUIPIERS CONVERTIS
Ceara: Il a convié toute l’équipe à une réunion d’information le 16 décembre. Nenê est le plus assidu. Pancrate a quitté le PSG mais le suit toujours. “Je ne veux pas abuser en parlant trop de religion. J’essaie plutôt d’apporter un message d’amour à travers mon attitude.” Bourillon était le joueur le plus réfractaire. “On discutait souvent. Je priais pour lui. Il est parti (à Lorient), mais j’ai semé dans son cœur.”

Ewolo: Très apprécié du vestiaire, il est le leader charismatique de son équipe. Comme à Lorient où Gignac, Obertan et Audel partageaient ses prières. “C’est lui qui m’a initié”, raconte l’attaquant marseillais. A Brest, il prie avant chaque match avec Roux et Grougi. “Je me fais parfois chambrer”, admet-il. En sélection du Congo, il a refusé d’utiliser les gris-gris habituels et fait désormais prier l’équipe avant chaque match.

SUR LE TERRAIN
Ceara: “Dieu ne m’a encore jamais parlé pendant un match. Mais sur nos corners, je m’adresse à lui pour nous donner des forces.” Le défenseur n’a jamais été suspendu en quatre saisons à Paris (après une expulsion au Brésil, pour tirage de maillot). “Je dois être exemplaire. Je ne donne jamais de coups volontairement. Mais cela ne m’empêche pas d’être agressif.”

Ewolo: “Quand l’équipe est fatiguée, je m’adresse au Seigneur pendant le match, parfois à haute voix. Des adversaires, mais surtout des partenaires, me regardent bizarrement, comme s’ils se disaient ‘Il n’est pas bien lui’!” Il n’a jamais été expulsé. Ordonné pasteur en 2008, il veut se consacrer à plein-temps à la religion après sa carrière.

Source Le JDD.fr

Vous aimerez aussi:

Tags: , , , , ,

Category: Actualités, Café-débat, chrétienté, Religion

About avraidire: View author profile.

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.